n

Mot du Chorégraphe

mikaelohannessian
“Aujourd’hui, la danse arménienne adopte une nouvelle image, une autre forme. Très différentes et très éloignées de son folklore, elle garde toute son originalité et sa spécificité à travers sa nouvelle direction artistique. C’est nourri de sentiments propres à ma culture Franco-Arménienne que j’inscris la création du nouveau spectacle de Naïri. Le corps du danseur de Naïri est celui d’une femme, d’un homme du XXIème siècle vivant en diaspora. Avec cette conscience, mon devoir en tant que chorégraphe est de créer pour faire vivre, non pour perdurer.”